Liebherr en 2013 : le levage et le bâtiment mieux que les TP et le « mining »

Les activités construction et « mining » de Liebherr ont fléchi significativement l’année dernière. Le chiffre d’affaires du groupe dans ces spécialités a atteint 5 630,4 millions d’euros, soit – 4,1% par rapport à 2012.
Un chiffre d’affaires qui contribue pour plus de la moitié aux ventes 2013 du groupe, 8 963,6 millions d’euros, quasi-stagnantes (- 1,4% par rapport à 2012).

Le terrassement affecté
Le levage et le bâtiment ont soutenu les ventes de Liebherr, compensant ainsi la relative faiblesse de la demande de matériels de terrassement et de « mining », et lui permettant de ne pas trop souffrir d’une conjoncture mondiale peu dynamique.
Les matériels de terrassement ont été, pour leur part, significativement touchés à 1 884,7 millions d’euros (- 8,4%). Les activités mines et carrières, après une croissance « extrêmement satisfaisante en 2012 », ont chuté de 19,4%, à 1 041,7 millions d’euros, suivant en cela, explique le constructeur, le recul mondial des industries extractives.

Une bonne année pour le levage
Heureusement, les ventes de grues mobiles Liebherr ont augmenté de 7,1%, atteignant 2 077,8 millions d’euros. Les grues à tour font mieux encore avec des ventes à 395,5 millions d’euros (+ 10,4%). Cette dernière performance s’explique notamment par la demande croissante des trois marchés principaux de Liebherr, l’Allemagne, la Suisse, et la Russie, dit le constructeur. Les matériels pour le béton ont également été à la hausse avec un chiffre d’affaires de 230,7 millions d’euros (+ 4,2%).

Des investissements soutenus
Les divisions hors construction ont toutes été en progression (+ 0,3% pour les grues maritimes, + 8,5% pour l’aéronautique et le ferroviaire, + 1,4% pour les machines-outils, + 2,2% pour les appareils électroménagers).
Les résultats de Liebherr, en partie affectés par l’évolution des taux de change, ont fléchi à 364,1 millions d’euros en 2013, contre 552 millions en 2012 (- 34%).
Liebherr continue cependant d’investir. Ce sont 830 millions d’euros qui ont été dépensés en 2013 pour la totalité du groupe. Les matériels de construction et le « mining » ont pris la part du lion, à 552,5 millions, dont environ la moitié pour le terrassement et 106,2 millions pour le secteur minier. Les grues mobiles, les grues à tour, et les matériels pour le béton ont bénéficié respectivement d’investissements à hauteur de 83,6 millions, 73,2 millions et 13,1 millions.
Le groupe embauche, également : ce sont 1 623 nouveaux employés qui ont rejoint en 2013 un effectif porté à 39 424 personnes.
Liebherr estime que son chiffre d’affaires global 2014 sera à peu près semblable à celui de 2013.

Industriels Produits Vue 2390 Clics

Ajouter un commentaire