Ventes de matériels de chantier en France : le rebond du premier semestre sauve l’année 2014

Le marché français des matériels de chantier profitera cette année d’une bonne tenue de la demande au premier semestre.
Les ventes du premier trimestre ont augmenté de 16% par rapport à celles de la même période de 2013. Un progrès à tempérer par la médiocrité de la période de référence et par la douceur de l’hiver 2013-2014, favorable à l’avancement du calendrier des travaux, explique le Cisma (Syndicat des équipements pour la construction et les infrastructures, la sidérurgie et la manutention).

Les loueurs dopent le marché
Les statistiques rassemblées par Expo BTP, pour le compte du Cisma et du Seimat (Syndicat des entreprises internationales de matériels de travaux publics, mines et carrières, bâtiment et levage), montrent que ce sont les compacteurs et les bétonnières portées qui ont le plus bénéficié de cette embellie, ces deux spécialités affichant l’une et l’autre une hausse de plus de 50%. Les ventes de matériels compacts ont progressé de près de 25%, et celles des matériels de terrassement moyens et lourds de 9%.

Terrassement : + 10%
La tendance s’est plus que confirmée au deuxième trimestre, puisqu’à fin juin le marché des matériels affichait un + 17% par rapport au premier semestre de 2013, avec des pics remarquables (+ 35% pour les nacelles). Pour les seuls matériels de terrassement le compteur était à + 10%. Pelles, chargeuses sur pneus, chargeuses compactes, ont participé à cette croissance : + 9% pour les pelles de plus de 12 t, + 11% pour les chargeuses sur pneus. En revanche les ventes de tombereaux, de niveleuses et de bouteurs, victimes de l’achèvement des grands travaux, ont fléchi. Les chargeuses-pelleteuses, quant à elles, affichent un – 17%. « Ce sont des machines en perte de vitesse sur le marché français. Au profit de matériels plus spécialisés, achetés par les entreprises, ou loués » commente le délégué général du Cisma, Renaud Buronfosse. Dans le secteur de la préparation des matériaux, les cinq premiers mois de 2014 ont fait apparaître un comportement divergeant de la demande : + 3% pour les cribles mais – 8% pour les concasseurs.

Prudence pour le second semestre
Le second semestre incite le syndicat à la prudence. Le Cisma fonde son analyse sur les prévisions médiocres du marché de la construction. De plus, phénomène classique, les loueurs auraient déjà réalisé une part importante de leurs investissements. Renaud Buronfosse observe cependant : « Ces professionnels lissent davantage leurs commandes que par le passé ; aussi, le déséquilibre entre les deux moitiés de l’année pourrait être atténué ». Les constructeurs de bétonnières portées, actent la bonne tenue du début de 2014, stimulée, pensent-ils, par la demande de la nouvelle génération de porteurs Euro 6. Ils estiment cependant que l’année s’achèvera pour eux à – 15%.

Constructeurs français : mieux que le marché
Selon les prévisions du Cisma l’année devrait s’achever, au total, sur une quasi-stagnation, « zéro plus », dit Renaud Buronfosse. Mais la situation des constructeurs français de matériels en 2014 demeurerait positive : + 2% en France et + 4% à l’exportation.
Les membres du Cisma, bien placés sur le marché des matériels compacts (Haulotte pour les nacelles, Manitou pour les nacelles et les chargeuses compactes, Yanmar pour les minipelles, etc.), auraient donc davantage profité du marché intérieur que les importateurs.
« Les exportations des industriels français s’appuient sur la bonne tenue de nos premiers marchés, l’Afrique du Nord, le Moyen-Orient, mais aussi les pays scandinaves et des Etats-Unis » commente Renaud Buronfosse.

Industriels Marchés Vue 1544 Clics

Ajouter un commentaire