L’offre multimarques et multimétiers de RH Finances fédère les demandes de matériels des entreprises d’espaces verts et de travaux publics

Les services espaces verts des collectivités locales et les entreprises d’espaces verts sont mécanisés depuis de nombreuses années. Les matériels d’entretien connaissent des progrès constants, et les solutions électriques gagnent du terrain, à la faveur des avancées en matière de batteries, tout comme pour l’outillage à main des entreprises de BTP. Mais ces spécialistes du paysage ont un recours grandissant à des solutions mécanisées pour la création des espaces verts et des aménagements urbains. Ils font alors appel à des matériels de chantier de la minipelle à la pelle de 20 t

Les loueurs ne s’y sont pas trompés et leur proposent aussi bien des matériels de terrassement et de transport que des matériels d’entretien.

Les entreprises de travaux publics, pour leur part, s’intéressent à ces marchés complémentaires des travaux de voiries, réalisés en sous-traitance, mais aussi par des filiales spécialisées dans les travaux de paysage.

Il est aussi tout à fait courant, sur les chantiers de terrassement de faire appel à des tracteurs agricoles munis de remorques pour le transport des matériaux excavés, en lieu et place de tombereaux articulés.

Les uns et les autres sont de plus en plus impliqués dans le recyclage des matériaux et des végétaux.

Leaders

C’est sur cette interpénétration des marchés, des acteurs et de leur demande, que Pascal Ragois a fondé le développement de son groupe, RH Finances. Cet ancien directeur général adjoint de Doosan Infracore France puis directeur général de Wacker Neuson France, décide, en 2018, de travailler à son compte, et rachète une concession agricole. « Ma stratégie était de ne travailler qu’avec des « leaders », dans le « top 3 » mondial. Ce qui garantissait une certaine stabilité car il est rare que les constructeurs dans cette position se fassent racheter. L’agricole et les espaces verts étaient le seul secteur où il m’était possible de représenter un leader mondial ». Cela a donc été John Deere dont il rachète la concession d’Arles (13).  Pascal Ragois constitue rapidement un groupe qui réalise à présent un chiffre d’affaires consolidé de 100 millions d’euros dans quatre métiers, au travers de ses filiales d’importation, de négoce – principalement dans la région Paca – et de service : Nova, PrimBTP, Medimat, Medibail, Parts Discount et Lheureux. Après John Deere, et via le rachat de 15 sociétés, le groupe a enrichi son portefeuille de marques : Stihl, Thwaites, Liebherr, Ecostar, Bobcat, Yanmar, Metso, Terex Ecotec, et tout récemment, Terex Finlay, etc.

Tracteurs pour les TP

Le groupe entre ainsi dans les travaux publics, les collectivités locales et les entreprises de paysage, l’environnement, avec, à chaque fois, une marque de premier plan, et une offre diversifiée soit : la vente, la location, la fourniture des pièces détachées et la réparation. Pascal Ragois décrit sa démarche : « Tous les clients du secteur espaces verts et collectivités locales achètent des matériels spécialisés, les font entretenir, mais louent encore peu. Nous créons donc une offre location. Tous ces clients, paysagistes et autres, à partir d’une certaine taille, ont besoin  de matériels de BTP, motobasculeurs, minipelles. En plus de leurs matériels de tous les jours, nous leur offrons des matériels de transport, Thwaites, et des matériels de terrassement Bobcat, Yanmar. Et les clients espaces verts utilisent des matériels agricoles : des tracteurs pour  porter des épareuses, faire du défonçage de terrain, du broyage. Nous leur vendons et leur louons les  matériels John Deere. A partir d’une certaine taille, ils ont besoin de nos gros broyeurs à végétaux de 400-500 ch. Ainsi nous avons 4 portes d’entrée pour cette population : les matériels dont ils ont besoin quotidiennement, Stihl, des matériels de BTP, de l’agricole et de l’environnement, en vente, en location, en fourniture de pièces et en réparation ».

La clientèle agricole de John Deere, n’est pas en reste. Elle est amenée à faire des travaux d’espaces verts, de terrassement, pour construire un hangar, etc. ou encore d’environnement.

Concessions multimarques

« Le marché peut être représenté comme une matrice. Avec deux entrées de 4 lignes pour les activités et 4 colonnes pour les secteurs, j’obtiens 16 cases, et autant d’offres. L’objectif c’est de travailler de 16 manières différentes avec les clients issus de chacun des secteurs ».

Petit à petit le groupe intègre toute cette offre dans les mêmes magasins. « Dans notre nouvelle concession Nova d’Arles, un client peut poser une question sur les matériels de BTP, d’espaces vert, agricoles, ou pour l’environnement. Au comptoir location il peut louer une pelle de 20 t, un tracteur agricole, un broyeur, des matériels pour les espaces verts ». Etabli sur un terrain d’1 ha, avec un bâtiment de 3000 m2, un libre-service de 800 m2, un magasin doté de 2 tours de stockage robotisées, cet établissement ouvert, comme les autres, 6 jours sur 7, pour satisfaire sa clientèle d’entreprises de paysage, constituera un modèle pour les nouveaux établissements du groupe.

Développer la location

L’avenir du groupe ? Pour la distribution, il lui manque des  morceaux de territoire pour certaines de ses marques. « Soit on les demandera aux constructeurs, soit on rachètera des concessions ». Mais la priorité actuelle de Pascal Ragois, c’est la location de matériels de production. Le groupe a investi 12 millions d’euros cette année pour accroître son parc avec 24 concasseurs et scalpeurs, une vingtaine de pelles, des tracteurs agricoles. « Ce n’est qu’un début, dit le responsable. Cette activité représente à présent 8 millions d’euros. Elle devrait passer assez rapidement à 30-40 millions d’euros ».

Marchés Services Vue 222 Clics

Ajouter un commentaire